Je suis coach pour les clients des escortes - voici 5 questions courantes que les hommes posent sur le travail du sexe.


En tant que coach de clients d’escortes, j’enseigne aux hommes comment vivre des expériences incroyables avec des travailleurs du sexe.

Qu’est-ce qu’un coach de clients d’escortes, vous vous demandez peut-être ? En gros, c’est quelqu’un (moi) qui discute avec des personnes qui voient des travailleurs du sexe, pour les aider à améliorer leurs expériences.

Il y a beaucoup de variété – parfois je conseille les clients sur la façon de réserver une escorte pour la première fois, et de renforcer leur confiance pour qu’ils se sentent moins nerveux lors de leur premier rendez-vous. Parfois, j’enseigne aux hommes comment demander ce qu’ils veulent et faire en sorte que leurs partenaires se sentent à l’aise. Parfois, j’aide des clients expérimentés à gérer leurs sentiments face à une relation professionnelle à long terme avec une travailleuse du sexe. Quel que soit le problème, il existe toujours des solutions pour faire mieux, se sentir plus confiant et créer de meilleures expériences.

Depuis que je travaille avec des clients d’escorte, j’ai remarqué que certaines questions reviennent plus souvent que d’autres. Voici les cinq questions les plus courantes que posent les nouveaux clients du coaching.

1. « Suis-je une mauvaise personne parce que je fréquente des travailleurs du sexe ? »

La société nous dit qu’il n’y a qu’un seul type d’homme qui fréquente une travailleuse du sexe – une sorte de mec bizarre et désespéré qui ne peut pas s’envoyer en l’air autrement. Ce stéréotype est totalement faux. En fait, les gens consultent des travailleurs du sexe pour des raisons très diverses, dont beaucoup sont compréhensibles : soulager le stress, se remettre d’une rupture, acquérir de nouvelles compétences ou simplement s’envoyer en l’air sans avoir à chercher un rendez-vous sur Tinder. Et il n’y a pas que les hommes – des personnes de tous les sexes (et des couples aussi) vont voir des travailleurs pour satisfaire leurs besoins. Si vous pensez que fréquenter des escortes fait de vous une mauvaise personne, vous êtes en bonne compagnie. Et il est peut-être temps de laisser tomber vos soucis, avant qu’ils n’interfèrent avec votre plaisir !

2. « Est-ce que voir une escorte va vous sembler bizarre et gênant ? »

Le sexe peut être effrayant. Le sexe peut aussi être gênant. Nous avons peur de ne pas être en sécurité, d’avoir l’air bête ou d’être jugés. Et ce n’est pas parce que vous payez que toutes ces craintes disparaissent comme par magie. Voir une escorte peut être angoissant, surtout pour les premières fois.

La chose à retenir est que nous sommes des professionnels de l’intimité ; c’est notre travail de vous faire sentir en sécurité et apprécié. Vous avez beaucoup plus de chances de vous sentir pris en charge et accepté par une travailleuse du sexe que par un inconnu que vous avez rencontré sur Tinder.

Comme toutes les entreprises, c’est à vous de faire vos recherches pour vous assurer que votre escorte est professionnelle et vous traite bien. Je recommande toujours de commencer par une discussion au téléphone ou un rendez-vous dans un café, si possible. Cela aide vraiment à calmer les nerfs, ce qui signifie moins de risques de maladresse.

3. « Comment demander ce que je veux sans avoir l’air effrayant ? »

Beaucoup de gens – surtout les hommes – se sont fait dire que c’était glauque de demander directement du sexe. Alors au lieu d’aller chercher ce qu’ils veulent, ils se contentent d’attendre en espérant que les choses se passent bien.

Dans la vie réelle, il y a définitivement une bonne et une mauvaise façon de s’envoyer en l’air – et aller vers des gens au hasard pour leur demander un moment sexy n’est pas une bonne idée ! Mais c’est là que les escortes diffèrent – nous sommes des professionnels, et l’avantage de réserver un rendez-vous avec un professionnel est que vous avez la possibilité de dire clairement ce que vous voulez. En fait, être honnête nous aide – plus vous êtes direct sur vos besoins, plus il est facile pour nous de vous faire vivre la bonne expérience. Je vous recommande d’être honnête dès le départ. Précisez ce que vous recherchez dans le tout premier message que vous envoyez.

Et pour ce qui est du « glauque » ? Le glauque n’arrive que lorsque les gens deviennent insistants. Ainsi, par exemple, s’il est tout à fait acceptable de demander à une escorte si elle fait des trucs avec les fesses, il n’est pas acceptable d’essayer de la pousser à le faire si ce n’est pas un service qu’elle propose. Idem pour la fellation, la fessée, la gorge profonde ou toute autre activité sexuelle non couverte. Si vous voulez quelque chose et que vous essayez de l’obtenir (que vous le demandiez explicitement ou non) sans tenir compte de nos préférences, alors oui. Vous allez passer pour quelqu’un d’effrayant.

Le moyen d’éviter cela est d’indiquer vos préférences dès le départ, puis de demander « qu’en pensez-vous ? ». Tout ce qui n’est pas un « oui » enthousiaste est un « non », et si c’est quelque chose qui vous tient vraiment à cœur, vous devrez peut-être trouver un autre fournisseur qui offre ce que vous recherchez.

4. « Je me sens vraiment déprimé le lendemain d’une réservation, que dois-je faire ? »

J’ai parlé avec de nombreux clients d’escortes qui se sentent déprimés le lendemain d’une séance. Parfois, c’est un sentiment de tristesse et de solitude, parfois plus simplement un sentiment de fatigue ou d’irritabilité. Souvent, lorsque nous nous sentons déprimés après une relation sexuelle, nous nous en voulons. Nous prenons cela comme un signe que nous avons fait quelque chose de mal. Mais il y a une explication plus simple, et elle est liée à la chimie de votre cerveau…

Lorsque nous vivons une expérience intense et agréable (comme le sexe, par exemple), notre cerveau libère dans notre corps un grand nombre de substances chimiques heureuses comme la dopamine et l’ocytocine. Ce sont ces substances qui rendent le sexe si agréable ! Malheureusement, nous n’en avons qu’une quantité limitée. Souvent, le lendemain d’une expérience émotionnelle, notre cerveau est à court de cette bonne chimie et nous finissons par nous sentir tristes ou grincheux. C’est un phénomène connu sous le nom de « chute ».

L’abattement est temporaire – il ne dure qu’un jour ou deux, le temps que notre cerveau revienne à la normale. Si vous vous sentez mal, il est utile de vous rappeler qu’il s’agit simplement d’un déséquilibre chimique et que cela ne durera pas.

5. « Comment puis-je savoir si mon travailleur du sexe en profite aussi ? »

Comment savoir si votre escorte passe vraiment un bon moment ? C’est leur travail de vous faire sentir sexy… alors quelle est la part de réalité, et quelle est la part de performance ?

Ma réponse est, est-ce que « authentique » compte vraiment ? Lorsque nous allons nous faire masser, nous ne restons pas là à nous demander si le massothérapeute nous aime suffisamment pour le faire gratuitement – c’est tout simplement idiot. Si vous vous entendez bien avec votre professionnel et qu’il vous donne une bonne impression d’amitié, vous pouvez être raisonnablement certain qu’il vous aime et qu’il est heureux d’être là. Les escortes sont également sélectives en ce qui concerne leurs clients. Si nous choisissons de vous recevoir, vous devez avoir confiance en notre choix et nous laisser faire notre travail. En nous permettant d’être amicaux et professionnels, vous obtiendrez une connexion beaucoup plus authentique.

Si, à un moment ou à un autre, vous n’avez pas l’impression d’être heureux – si votre escorte semble contrariée ou ne veut pas s’engager avec vous – il est important de vous arrêter et de vérifier que tout va bien. Mais si tout semble aller bien, ne gâchez pas l’ambiance en vous demandant si c’est sincère. Rien ne tue le plaisir plus vite qu’un client qui demande : « Est-ce que tu m’aimes vraiment ou est-ce que tu fais juste semblant ? ».

Vous avez besoin de parler avec quelqu’un qui connaît le secteur ? Cliquez ici pour en savoir plus sur mes services de coaching.