Vous êtes ici:Accueil » Belle et Bien » Echappée en Drôme provençale

Echappée en Drôme provençale

Partir de la Suisse et, arrivés à Montélimar, voir le paysage prendre des accents méditerranéens avec pour dominantes le bleu du ciel, l’ocre des maisons, le mauve de la lavande et le vert argenté des oliviers… pas de doute, il est temps de sortir de la route, et de profiter d’une échappée romantique en Drôme provençale!

fontainel-pascale-ladrometourisme

L. Pascale – La Drôme Tourisme

Merveilleux villages perchés, sites authentiques comme le célèbre château de Grignan, fontaines, marchés provençaux réputés comme celui de Nyons ou marchés de village et leurs produits du terroir, nature sauvage à explorer… il ne tient qu’à vous de musarder de découverte en découverte, entre lumière, saveurs et senteurs.

Bienvenue en Pays de Grignan
Le Pays de Grignan est vallonné de collines que dominent les Préalpes du sud, le Ventoux et les dentelles de Montmirail. Chêne vert, cade, genet et thym… la garrigue alterne avec les truffières, les vignes, les champs de lavande et les villages perchés. Un pays riche d’histoire où François Ier prépara le mariage de son fils avec la nièce du pape, et où la Marquise de Sévigné, célèbre épistolière, trouva le repos. Fleuron de la Drôme provençale, le village perché de Grignan est mentionné dès 1105. Blotti au pied de son château Renaissance, il s’agrémente de la collégiale Saint-Sauveur, du tombeau de la Marquise de Sévigné, de ruelles fleuries à l’architecture typique et d’une vue majestueuse sur le Ventoux.

grignanl-pascale-ladrometourisme

L. Pascale – La Drôme Tourisme

De Grignan à Montjoyer par les chemins de traverse
En quittant Grignan par le nord, prenez la route de Salles-sous-Bois, ancien carrefour des deux seules voies joignant le bassin méditerranéen et la péninsule ibérique au reste de l’Europe. Le village, tout en longueur, comporte une chapelle, de belles demeures des XIVe et XVe siècles et une vieille piste celtique qui fut la route médiévale de Taulignan à la Bégude de Mazenc. Taulignan, justement, est votre prochaine étape. Ce bourg du XIIIe siècle s’orne de onze tours avec mâchicoulis, créneaux, meurtrières et, sous la courtine, le passage de la herse, un des ouvrages médiévaux les mieux conservés de la région. Descendez ensuite sur Colonzelle, village dont l’implantation humaine remonterait à l’Antiquité. Des vestiges archéologiques, dont des sarcophages retrouvés dans le cimetière de la chapelle Saint-Pierre (art roman début du XIIe siècle, ne pas manquer le décor peint situé dans le chœur daté du XIVe siècle) en attestent. Continuez en direction de Chamaret dominé par les superbes ruines de son donjon féodal. D’abord oppidum, puis forteresse au XIIe siècle, le village conserve un impressionnant donjon de plan carré de trente-trois mètres (du haut de cette tour, le panorama est absolument exceptionnel) en bel état. De l’enceinte médiévale subsistent la porte de la Fontaine et la porte du nord (marché du village le vendredi). Poursuivez votre route plein ouest jusqu’à Chantemerle-les-Grignan pour découvrir le plateau du Rouvergue déjà prisé au néolithique. Ici, fragments de silex taillé, pierres polies et bories prouvent l’attachement millénaire de l’homme pour ce site. Dans le cimetière du village, les vestiges du chœur et les piliers carrés de la chapelle Saint-Maurice datent de l’an 900. Remontez sur Valaurie, village perché typique avec ses calades, les vestiges de son château médiéval et l’église Saint-Martin, monument roman édifié aux XIe et XIIe siècles (marché au village le dimanche). Faites un crochet par Roussas, ancien village défensif perché sur son piton rocheux. Tout près, le sanctuaire Saint-Joseph ravira les mélomanes avec son rarissime orgue pneumatique. En remontant sur Montjoyer, arrêtez-vous à Réauville dont le bourg construit au XIIIe siècle conserve des vestiges primitifs (joli marché le samedi). Poursuivez en direction de Montjoyer par une visite de l’abbaye romane Notre-Dame d’Aiguebelle pour le calme de ses murs et ses produits du terroir. Bâtie en 1137 par les Cisterciens, elle abrite encore une communauté de moines trappistes. Arrivez enfin à la Grange de Montjoyer édifiée par les moines au XIIe siècle, à l’origine du village dont les ruelles aux passages couverts et un morceau de rempart témoignent du passé médiéval.

lavandel-pascale-ladrometourisme

L. Pascale – La Drôme Tourisme

La lavande et le lavandin, symbole de la Provence
Parfumerie, aromathérapie, spécialités gustatives… parée de ses atours bleus ou mauves, la lavande est reine en Provence où elle est distillée pour les plus grands noms de la parfumerie. Mais lavande ou lavandin? Voici un bon moyen de les reconnaître: la lavande vraie ou lavande fine est la plante originelle. Elle pousse au-dessus de 600 m d’altitude, a une tige courte et des fleurs bleues homogènes. Son huile essentielle est richement parfumée, subtile et douce. Elle est 25 fois moins cultivée que le lavandin, son cousin hybride de lavande fine et de lavande aspic. Il pousse même en plaine et dans les terres arides, a des tiges longues et un épi mauve, plus gros et plus pointu. A Grignan, la Distillerie Durance vous fera découvrir la fabrication de l’huile essentielle et l’utilisation de ses délicats parfums.

Goûtez les délices du palais…
Le vin
Les premiers ceps furent plantés en Drôme provençale dès le Ve siècle avant J.-C. et les Romains en firent un riche pôle viticole. L’AOC Grignan Les Adhemar s’ajoute aux Côtes du Rhône pour les vignobles le plus à l’est. Les vins rouges représentent 70% de la production avec les cépages grenache, syrah, cinsault, carignan, mourvèdre, marselan. Les blancs sont élaborés à partir de viognier, roussanne, marsanne, clairette, grenache blanc et bourboulenc.

La truffe noire du Tricastin
La plantation des chênes truffiers s’est développée en 1885 quand la vigne fut dévastée par le phylloxera. Connues dès l’Antiquité, plusieurs espèces sont récoltées ici: la tuber melanosporum, le «diamant noir», la tuber brumale (de novembre à mars) et la tuber aestivum ou truffe d’été (de mai à fin août).

Les olives de Nyons
L’olivier est présent dans les Baronnies provençales depuis deux mille ans! La variété produite à Nyons est la tanche, une olive grosse, ronde, noire et légèrement ridée. L’olive et l’huile d’olive de Nyons bénéficient d’une AOP. Ne manquez pas durant votre séjour de savourer une délicieuse tapenade et de dégusterr cette huile d’olive à la saveur si particulière.

Le nougat de Montélimar
Une délicieuse friandise composée de sucre, de miel de lavande, de blanc d’œuf, de vanille, d’amandes et de pistaches.

oliviersl-pascale-ladrometourisme

L. Pascale – La Drôme Tourisme

Nos bonnes adresses
Saint-Pantaléon-les-Vignes, L’O Provençale
, pour ses oliviers exceptionnels et ses produits: huile d’olive vierge extra, olives noires de Nyons, vin, tapenade, huile truffée, miel…
Montbrison-sur-Lez, Domaine Piallat pour son cadre et ses produits: Côtes du Rhône, rouge, rosé, blanc, huile d’olive, truffes et huiles essentielles de lavandin.

Pour découvrir la richesse des paysages, des villages et des sites historiques de la Drôme provençale, nous vous conseillons de vous installer à proximité du village de Montjoyer afin de pouvoir explorer la région à votre rythme en toute tranquillité.

le-pre-de-laube_2
Notre adresse préférée… Le Pré de l’Aube
Ce magnifique havre de paix a été repris depuis cet été par deux Biennois, Melanie et Adrian Krähenbühl.
Au cœur d’un hameau situé à deux kilomètres de Grignan, le Pré de l’Aube est une bastide restaurée avec soin qui allie le charme et l’élégance d’une décoration raffinée, un service de qualité et un cadre propice à la sérénité.lepredelaube-1
Ouvert toute l’année, le Pré de l’Aube propose cinq très belles chambres d’hôtes de deux à quatre personnes, deux logis de charme de deux à sept personnes, une piscine avec pool-house, un spa avec un choix de massages bien-être et des petits déjeuners servis sur la terrasse à la douceur des clapotis de la fontaine et du chant des cigales.
Au départ du hameau, les amoureux de randonnées pourront emprunter différents sentiers qui les mèneront à Aiguebelle ou dans la campagne environnante.
Le Pré de l’Aube – Tél. 0033.(0)4.75.92.44.84 – www.lepredelaube.com

Be Sociable, Share!

    Laisser un commentaire

    *

    © 2011 Powered By Wordpress, Goodnews Theme By Momizat Team

    Faites défiler en haut de page